Etre flexitarien, c’est quoi ?

Je suis devenu flexitarienne par choix écologique …et dans un soucis de préservation de ma santé, et afin de limiter la surconsommation dans laquelle vous vivons.

Le flexitarisme (associant flexible et végétarisme), parfois appelé semi-végétarisme, est une pratique alimentaire dont la base quotidienne est végétarienne, mais qui autorise une consommation occasionnelle de viande ou poisson.

On qualifie ainsi couramment de flexitarien une personne omnivore qui a fortement réduit sa consommation de viande sans pour autant être devenu végétarien.

Flexitarien, ce terme désigne la pratique alimentaire de personnes qui sont principalement végétariennes mais qui, parfois, mangent viande, poisson et autres « produits animaux ».

Selon les circonstances, un flexitarien peut manger végétarien ou végétalien chez lui, mais manger des plats incluant de la chair animale lors d’occasions particulières comme au restaurant, lors de repas en famille ou chez des amis.

Les flexitariens partagent généralement les préoccupations des végétariens et végétaliens.

Mon petit potager

A savoir le souhait d’un traitement plus juste des animaux, ou des préoccupations environnementales ou de santé, mais ils s’imposent des contraintes alimentaires plus souples .

Le flexitarisme est encouragé par des initiatives à échelle mondiale comme le lundi sans viande, qui vise à sensibiliser les populations aux impacts environnementaux et sanitaires de la consommation de produits carnés.

L’idée est d’inviter à réduire la consommation de viande en proposant une action simple et à la portée de tous.

Notre consommation :

Pour ma part, je prépare mes menus d’avance afin de gérer ce que nous mangeons, tant pour des raisons économiques, que pour éviter le gaschi et le surconsommation, mais également encadrer notre consommation de viande.

Nous consommons de la viande tout les deux jours environ en tant qu’adulte.

Après nous alternons régulièrement avec des steaks végétaux, des œufs, des protéines de soja …

Je ne contraint pas les enfants à ce choix alimentaire, car je pense qu’ils sont trop petits et que c’est à eux plus tard de décider de leur choix.

Toutefois, mon grand de 8 ans, est toujours partant pour protéger la planète et il est plein de joli initiative.

J’espère, vous avoir un peu éclairer sur ce régime alimentaire, qui n’a rien d’une mode à mon avis, mais plutôt d’un mouvement écologique pour une préservation à long terme de nos réserves alimentaires qui souffrent terriblement et encore plus ses derniers temps.

Alors, oui je consomme local, je compost, je réalise mon potager, j’utilise Le charbon de bois Binchotan, je fais certains de mes produits ménagers … car chaque gestes comptes.

Retrouver mes articles où je vous parle de l’écologie, mon endométriose, mes coups de cœur… dans ma rubrique « De Vous à Moi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.