C’est le Jour du dépassement : ce jeudi, l’humanité a épuisé toutes ses ressources pour l’année 2021

Ce 29 juillet, l’humanité a consommé l’ensemble des ressources planétaires pour l’année 2021, selon l’ONG américaine Global Footprint Network. 

Le « dépassement » se produit quand la pression humaine dépasse les capacités de régénération des écosystèmes naturels.

Les ressources de la Terre sont épuisées de plus en plus rapidement.

« À plus de cinq mois de la fin de l’année, ce 29 juillet, nous aurons épuisé le budget planétaire de ressources biologiques pour 2021. Si nous avions besoin d’un rappel de l’urgence climatique et écologique à laquelle nous sommes confrontés, le Jour du Dépassement de la Terre s’en charge », indique dans un communiqué publié mardi 27 juillet Susan Aitken, responsable politique à Glasgow, ville qui accueillera la COP26 sur le climat en novembre prochain.

Cet indice a pour but d’illustrer la consommation toujours plus rapide d’une population en expansion sur une planète limitée.

Chaque fleurs comptent

Pour le dire de façon imagée, il faudrait cette année 1,7 Terre pour subvenir aux besoins de la population mondiale de façon durable.

Cette date n’a cessé de s’avancer ces cinquante dernières années.

Au début des années 70, cette date était atteinte plutôt en décembre, cela veut dire les ressources planétaires pouvaient couvrir la consommation de l’humanité durant presque toute l’année.

Le jour du dépassement était atteint au mois de novembre dans les années 80, puis octobre pour les années 90.

En 2020, cette date avait été repoussée de trois semaines sous l’effet des confinements liés à la pandémie de Covid-19.

Le rebond cette année s’explique à la fois par une hausse de l’empreinte carbone de 6,6 % ainsi que par une diminution de la biocapacité forestière mondiale de 0,5 % « due en grande partie au pic de déforestation en Amazonie », selon l’ONG.

Cet article a été réalisé sur les bases des journaux Ouest France et Le Monde.

Venez me suivre au quotidien dans ma transition écologique ou j’apprend pas à pas à mieux vivre, mieux consommer, mieux recycler …. pour que la planète de demain, soit encore notre planète.

Retrouver mes articles où je vous parle de l’écologie, mon endométriose, mes coups de cœur… dans ma rubrique « De Vous à Moi » .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.